logo

McLAREN MP4-12C

Image flottante

      Le Mardi 5 octobre 2010, j'ai été convié, par le biais de L’automobile Sportive - que je remercie - à un 'petit déjeuner' de présentation de la McLaren MP4-12C à la presse.

      Arrivés sur place, au bout d'une rangée de panneaux détaillant différentes caractéristiques et autres histoires de la marque, se trouve un mur courbe rétro-éclairé en jaune sur lequel nous pouvons lire "pushing the edge" (repousser les limites). Le ton est donné, La MP4-12C n'est pas là pour rigoler. Nous contournons le mur qui, en réalité, forme un cercle ouvert accueillant la fameuse nouvelle McLaren. Pas convaincu par les photos, le dessin, bien que plutôt banal, est loin d'être désagréable et dégage finalement une belle impression à la fois de force et de fluidité. Ce dessin est l'œuvre de Franck Stephenson - directeur du design de Mclaren Automotive - à qui l'on doit notamment les Ferrari F430 et FXX, les Maserati MC12 et GranSport ou encore la nouvelle Mini.

      Il ne faut en aucun cas attendre de cette MP4-12C un "revival" de la déjà mythique McLaren F1 de Gordon Murray, elle n'en a pas la vocation. Fini donc le V12 atmosphérique (d'origine BMW) ou encore les 3 places. La MP4-12C c'est une coque carbone (première mondiale en voiture de série) dans laquelle prend place un tout nouveau moteur, V8 bi-turbo cubant 3.8 litres, accouplé à une boite à double embrayage à 7 rapports. Pour contenir la puissance, nous trouvons un système inédit proactif du contrôle du châssis. Tout a été développé et mis au point en interne et la voiture sera assemblée dans une usine ultra-moderne en cours de construction à Woking, à côté du MTC ( Mclaren Technology Centre), siège du groupe.

Image flottante2

      La cible visée et assumée est la Ferrari 458 Italia, mais pas uniquement. Christian Marti - directeur européen de Mclaren Automotive - l'a annoncé, les Porsche Turbo, Mercedes SLS et autres Lamborghini Gallardo sont également visées avec, je cite " l'avantage d'une expertise compétition de la marque générée par la F1 mais aussi la victoire obtenue au Mans en 1995. D'où entre autres un moteur bi-turbo exceptionnel ». Avec un poids à sec annoncé inférieur à 1300kg, la MP4 passerait de 0 à 200km/h en moins de 10 secondes et il faudra moins de 5 secondes sur l'exercice inverse (avec l'aide d'un aérofrein). Mais si vous ne voyez pas l'intérêt de freiner, vous pourrez aller chercher la vitesse maximale au-delà des 320km/h.

      La cible visée et assumée est la Ferrari 458 Italia, mais pas uniquement. Christian Marti - directeur européen de Mclaren Automotive - l'a annoncé, les Porsche Turbo, Mercedes SLS et autres Lamborghini Gallardo sont également visées avec, je cite " l'avantage d'une expertise compétition de la marque générée par la F1 mais aussi la victoire obtenue au Mans en 1995. D'où entre autres un moteur bi-turbo exceptionnel ». Avec un poids à sec annoncé inférieur à 1300kg, la MP4 passerait de 0 à 200km/h en moins de 10 secondes et il faudra moins de 5 secondes sur l'exercice inverse (avec l'aide d'un aérofrein). Mais si vous ne voyez pas l'intérêt de freiner, vous pourrez aller chercher la vitesse maximale au-delà des 320km/h.

      Ces performances ne sont pas là par hasard. Outre le poids contenu déjà évoqué, le moteur - nom de code M838T - placé en position centrale arrière délivre une puissance de 600ch à 7.000tr/min, avec un régime maxi fixé à 8.500tr/min, exceptionnel pour un moteur turbocompressé. Le couple, quant à lui, s'élève à 600Nm sur une plage allant de 3.000 à 6.500 tr/min. Ce chiffre exceptionnel n'est rien quand on sait que 90% de ce couple, au moins, est disponible de 1.900tr/min jusqu'à 8.500tr/min.

Image flottante

      Le circuit, justement, la MP4 y a effectué ses premiers tours de roue après une élaboration de deux ans, d'abord par ordinateur et simulateur, puis des maquettes à échelle 1:1 sont passées en soufflerie. Les validations finales se sont faites en présence de Jenson Button et de Lewis Hamilton, les pilotes de McLaren en Formule 1 pour la saison 2010.

      Dès l'année prochaine, se seront 1000 voitures par an qui seront assemblées à Woking. Mais la marque ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et planifie de sortir un nouveau modèle tous les dix à douze mois avec, dès 2015 une production de 4500 véhicules par an, tous modèles confondus. En effet, le prix de vente de la voiture, aux environs des 200.000€, ne permet pas de rentabiliser les coûts de mises au point, principalement du châssis carbone. Donc, pour les futures McLaren, le cahier des charges sera d'être des strictes 2 places utilisant le révolutionnaire châssis monocoque en fibres de carbone, appelé Carbon MonoCell, ainsi qu'un moteur en position centrale arrière.

      Le pilote de la belle anglaise pourra choisir, par le biais du bouton 'active', de changer radicalement les réglages de la voiture. Il pourra ainsi passer d'une voiture tout à fait civilisée, confortable et bien insonorisée, à une pure bête de circuit, ceci grâce à trois modes d'amortissement et quatre niveaux de stabilité, ça sera dur de ne pas trouver son bonheur !!

Accédez à la galerie